L’ELECTROLETTE

Depuis le début de la semaine et jusqu’au samedi 21 mars, la galerie marchande de Super U accueille une superbe exposition de véhicules anciens aux carrosseries rutilantes, très rares, dont la plupart des marques ont aujourd’hui disparu.

Le clou de cette exposition est sans nul doute l’Electrolette Type A, la voiture électrique fabriquée en 1941-1942 dans les ateliers des Etablissements André à Nice. A l’heure où on vante la voiture électrique comme une découverte récente, on peut apprendre que l’Electrolette, avec un moteur de 1,5 CV alimenté par 8 batteries de 6 volts, d’un poids de 230 kg pouvait transporter deux personnes à une vitesse moyenne de 25 km/h, avec une autonomie d’environ 100 km. Ce véhicule d’époque, aujourd’hui oublié, a monté la côte de la Corniche (une rampe à 14 %) à une vitesse de 17 km/h.

Dix autres bijoux d’époque sont également présentés, parmi lesquels on peut citer une Berliet Double de 1911, une Donnet de 1934 (devenue Simca et Fiat en 1936), ou encore la marque tourangelle Rolland Pillain avec sa Torpedo de 1925.

A voir jusqu’au samedi 21 mars, avec possibilité de se faire photographier dans l’Electrolette !

voir article nr ici : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Neuillé-Pont-Pierre/n/Contenus/Articles/2015/03/13/La-voiture-electrique-existait-deja-en-1941-%21-2255023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.